L’Atelier le 10 janvier. DECHIRURES

des déchirures à conserver en partie

un nouveau départ pour ce kakémono

Le Kakémono Battons-nous a souffert en exposition dans le parc Richelieu à Bagneux. Le vent et la pluie ont vrillé la toile et la peinture a craquelé en plus en moins fines rayures horizontales d’un bel effet somme toute; j’attendais l’envie de reprendre le travail. Ce fut tout trouvé. Garder l’effet d’érosion et monter les couleurs sans s’inquiéter de changer le projet initial.

en cours

poursuivre?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :